Le Château de Combourg

Le Château de Combourg Haute-Bretagne Bretagne

Le Château de Combourg : Mythes, Légendes ou réalités... ?

Le Château de Combourg est situé dans le département d'Ille-et-Vilaine en Bretagne. Il a été construit au XIVe siècle. C'est une véritable forteresse. Qui a connu de nombreux changement au cours des siècles.

Chronologie :

Début du XIes : Junken construit un premier château

XIVes : construction du Château actuel sur le même emplacement

1553 : Le Château passe aux Marquis de Coëtquen (connus sous le nom de Jambe de Bois)

1761 : La famille Chateaubriand achète le Château de Combourg au Duc de Duras

1768 : La naissance de François-René Chateaubriand (détaillé dans ses Mémoires d'Outres-Tombes)

1794 : Les parents de Chateaubriand sont guillotinés (durant la Terreur), le château est pillé...

1966 : Le Château de Combourg est classé monument historique

De nos jours : La comtesse Sonia de la Tour du Pin en est actuellement la propriétaire

 

Sur un plan paranormal, quelques activités ont étés constatées. A commencé par :

- Le Chat du Château de Combourg.

C'est une légende que l'on doit à l'écrivain François-René de Chateaubriand (né en 1768). En effet, il passa plusieurs étés au Château, ce qui poussa à écrire un jour ses fameuses "Mémoires d'Outres-Tombes".

Ces expériences paranormales durant son enfance, ont étés figés à jamais dans ses récits :

"La jambe de bois fantôme, résonnait la nuit, avec, à côté de lui, le spectre d'un mystérieux chat noir"

Ces évènements se dérouleraient dans une des Tours du Château. _ Surnommé la Tour du Chat. Une des chambres de cette tour aurait été la chambre à coucher de Chateaubriand.

Cela dit, cela ne vous rappel pas quelque chose ? Si je vous dis Harry Potter ?!

Et oui, nous avons le gardien de Poodlard (qui au passage l'acteur qui joue ce rôle à une vrai gueule de fantôme) accompagné par son fidèle chat noir.

Il faut savoir que pour les historiens, la superstition autour des chats noirs provient du Moyen-Age et à perduré au fil du temps. On ne peut pas lire ou regarder un film sur les sorcières sans se fameux chat noir. Ou cette bonne vielle légende que voir un chat noir traversé devant soit porte malheur !

Alors Chateaubriand à vraiment vu ou est-ce son imagination ?

Pour savoir, une seule solution, l'investigation. On pourrait dire que cette investigation à débuter durant la restauration du Château en 1876. Les ouvriers découvrirent emmuré dans une pièce une momie de chat. Sur un point de vue historique, c'était une technique adopté au Moyen-Age, d'emmurer un chat vivant dans les fondations d'une nouvelle construction pour conjurer le mauvais sort.

Cette idée d'emmurer les chats est resté dans les mémoires. Allan Edgar Poe en a même écrit un livre lui aussi. Très bon livre en passant. Je vous ferais d'ailleurs un petit documentaire sur lui. Sa vie est passionnante, ou je dirais plus, sa vie dans le monde du paranormal est fascinante.

- Question :

- Est-ce que c'était le cas pour le château de Combourg d'emmurer ce chat pour conjurer le mauvais sort ?

La réponse est subjectives dans les mémoires de fantômes de Chateaubriand, ceux-là mêmes qui hanteraient le Château de Combourg.

En effet, selon Chateaubriand, les habitants du lieu laissaient entendre qu'un certain Comte de Combourg à jambe de bois mort depuis 3 siècle revenait à certaine époque.

La pièce qui serait l'épicentre de ce phénomène paranormal est la "Chambre Rouge" (qui était la chambre à coucher où dormait René-Auguste de Chateaubriand, le père de l'écrivain).

On raconte que l'un des seigneurs de Combourg, Malo-Auguste de Coëtquen (1679-1727) y serait mort dans son lit. Celui-ci aurait porté une jambe de bois après avoir perdu sa jambe droite à la bataille de Malpaquet (1709). Il hanterait depuis les escaliers du Château et serait parfois accompagné d'un chat noir dont on peut entendre le miaulement près de la Tour du Chat.

Quand on pense que Chateaubriand avait sa chambre juste à côté, pas étonnant qu'enfant il est été traumatisé par ces rencontres.

A ce jour, aucunes équipes d'investigations n'a entrepris de faire des enquêtes au Château de Combourg. Des chaînes de télés, des historiens et médiums y sont allés et ont donnés leur point de vue.

Il est dommage de ne pas y inclure des preuves scientifiques aux récits de Châteaubriand. Des preuves audios et visuels.

Chateaubriand disait : "Les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts ; les morts, au contraire, instruisent les vivants ".

E-monsite