Centralia - Pennsylvannie

Silent Hill ville réelle - Centralia - Pennsylvannie

Pour la plupart vous connaissez tous Silent Hill. Un jeu vidéo pour certains et un film culte pour d'autres. Un très bon film soit dit en passant. Ce film est tiré pourtant d'une histoire vrai, l'histoire de Centralia.

Cette petite ville du comté de Columbia qui prospérait dans les années 1900 par sa richesse sous-terraine (mine de charbon) vit sa tranquilité basculé en mai 1962 par un incendie accidentelle. Sa cause en demeure encore incertaine et je doute que l'on sache ce qui s'est réellement passé ce jour-là.

La première théorie semble que ce soit cinq pompiers, affectés pour nettoyer un dépotoir, qui auraient accidentellement mis le feu à la mine de charbon souterraine.

Mais, selon une autre version, c'est un camion benne qui aurait déversé des cendres fumantes dans le puits d'une mine abandonnée qui y aurait mis le feu.

Quoiqu'il en soit, pour tenter de faire cesser cet incendie, le comté de Columbia à dépenser des millions. Pendant plusieurs années, ils cherchèrent un moyen de stopper la propagation de la consummation du charbon.

En vain. Le charbon se consummant lentement dans les mines dégagent des vapeurs de monoxyde de carbone. Extrêment dangereuse pour l'être humain.

Le sol devient fragile et par endroit, les routes se fissures, se crevassent ou le terrain s'effondre littéralement.

La ville totalement instable est devenu un danger potentiel pour les habitants. C'est lorsque un enfant failli faire une chute de 49 mètres, le sol s'étant dérobé sous ses pieds que l'état de Pennsylvannie déclara la ville inhabitable.

En 1981, ils donnèrent l'ordre d'évacuer les lieux, ce qui coûta 48 millions supplémentaires au Comté pour relocaliser les habitants. Quelques irréductibles ont pourtant refusé de partir.

Sa population est passée de 1 000 habitants en 1981, année où fut donné l'ordre d'évacuer, à 12 en 2005 puis 9 en 2007.

Le code postal de la ville, 17927, a été supprimé en 2002.

Aujourd'hui, ce feu s'étend sur 1,6 km2 et avance de 15 m par an. À ce rythme, le sous-sol de Centralia devrait brûler pendant encore près de 250 ans.

La ville est lentement rasé. Il ne reste plus grand chose de Centralia, une église, les cimetières, dix maisons maximum....

En farfouillant un peu sur Centralia, je suis tombée sur un article déposer par le Blog Voyages

http://voyages.liberation.fr/grandes-destinations/centralia-la-vie-petit-feu il est vraiment intéréssant et riche en informations.

Pourtant comme toute les villes fantômes ont est en droit de se demander si des esprits persistent dans ce lieu où le brouillard ne fini jamais. Quand on regarde Centralia, on se dit que la bouche de l'enfer à ouvert ses immenses machoîre en 1962 pour avaler la ville entière. Bien que fascinante son caractère cauchemardesque n'en reste pas moins réelle.

Alors, est-ce que des esprits vivent dans ces lieux ?

Où est-ce qu'une entité bien plus sombre s'est approprié le site afin d'y avoir une retraite paisible ?

 

E-monsite