Qu'est ce qu'un investigateur en Paranormal ?

Beaucoup pensent à tort qu'un investigateur en paranormal n'exerce que dans le domaine des esprits, fantômes, phénomènes de hantises etc.... s'enfonçant profondément dans la parapsychologie.

C'est inexact et cette confusion est sûrement due à ce nouvel engouement qu'a la société pour les fantômes (sauf en France).

En effet, un investigateur en paranormal va toucher absolument à tous les domaines liés aux paranormal, mais aussi au surnaturel.

Cela va de l'ufologie, en passant par la démonologie, la cryptozoologie, vous l'aurez compris... c'est un univers très vaste et varié.

Certes, certains investigateurs se spécialisent dans un domaine. Vous connaissez sûrement des équipes aux USA grandement connues pour leurs exploits dans les lieux les plus hantés au monde comme GAC (Ghost Adventures Crew) ou TAPS (Traqueurs de fantômes), cependant, je ne mettrais pas leur émission comme étant d'une véracité à toute épreuve, loin de là. Mais cela pour vous expliquer, qu'il est plus simple de se concentrer dans un domaine bien défini que de se lancer à la chasse au Dahu, tout en traquant un potentiel OVNI avec un K2. En somme, on ne mélange pas les domaines !

De ce fait, si un jour vous rencontrez une personne qui se dit investigateur en paranormal, demandez-lui dans quel domaine il se spécialise. Je peux vous assurer qu'elle sera ravie de votre question.

S'il n'y avait pas eu Harry Price, Harry Houdini ou Nandor Fodor, les pionniers des investigations, je doute qu'aujourd'hui il y aurait autant d'équipes qui parcourent les lieux hantés à la recherche de la vérité.

Sachez qu'à Londres, il existe depuis 1862, le Ghost Club. Des personnes très connues en étaient adhérents et plus, tels que Charles Dickens, Sir Julian Huxley, Arthur Koesther, Denis Wheatley, Sir Gobert Sitwell et même William Butler Yeats... et beaucoup d'autres encore. Ces personnes sont très connues des investigateurs de notre époques, ils sont nos modèles... on marche dans les pas d'Allan Kardec ou de Camille Flammarion. Sans eux, ce terme d'investigateur en paranormal n'existerait pas !

En fonction du domaine dans lequel nous faisons des expertises et mêmes des expériences, les techniques, les équipements, et les qualifications sont différentes... MAIS... complémentaires.

Pourquoi ?

Car quand vous étudiez un lieu dit "hanté", vous ne savez jamais à quel esprit ou chose il est lié... les témoignages rapportés sont essentiels mais peuvent aussi vous induire en erreur. Vous pouvez avoir la certitude d'un esprit défunt qui tente d'entrer en contact avec vous, avant de vous rendre compte qu'il s'agit d'une entité bien plus sombre. Alors vous faites appel à la Démonologie.

Autre exemple, on vous a signalé des activités étranges à l'orée d'un bois où des lumière suspectes au dessus d'un champ... alors vous allez avec votre matériel, votre équipement pour prendre des échantillons de terre, de la végétation, et contrôlez les radiations... pour finalement vous retrouver face à un oiseau totalement inconnu, (ou un autre animal) non répertorié, et là, devoir faire appel à la cryptozoologie. Ce sont des exemples parmi tant d'autres.

Ce dont vous pouvez être certain, c'est qu'en tant qu'investigateur, rare est ce qui peut nous arrêter. Plus qu'une passion pour les phénomènes inexpliqués, pour certains et moi-même, c'est une mission. Cela englobe toute notre existence, si on se lève le matin avec cette idée, lorsqu'on se couche le soir avec et on en rêve. Certains nous disent que nous sommes drogués, voir obsédés ; oui, c'est fort probable.

Un investigateur en paranormal est aussi quelqu'un qui lit beaucoup, se renseigne, bouge, voyage, pose des questions, s'intéresse à tout et à n'importe quoi et possède une très, très large connaissance historique (bien que je vous avoue me méfier de l'Histoire, vous comprendrez en parcourant les dossiers déposés dans le chapitre "Complots Gouvernementaux").

Un investigateur est curieux de nature. Il veut toujours percer la vérité et comprendre. Pour une personne lambda, c'est un gêneur, voire un fouille "merde", si vous me passez l'expression. Oui, être investigateur en paranormal est très mal vu ; considéré par la société (en grande majorité) comme un fou, un arnaqueur, un profiteur, un gourou et plus encore, ceux qui travaillent dans le domaine du paranormal le savent et ont l'habitude de se faire régulièrement huer par les plus septiques, voir même brutaliser verbalement.

 

 

En ce qui conserne le G.I.P., notre équipe se concentre essentiellement sur l'au-delà et la parapsychologie, du moins, pour les 5 prochaines années à venir.

E-monsite